Le renforcement positif

Entraînement d'une chèvre
Entraînement d'une chèvre

Tous les animaux, quoique différents les uns des autres, peuvent s'entrainer selon le principe de renforcement positif, puisque la motivation à recevoir une récompense est universelle. Malgré la croyance populaire, la punition physique n'est pas une technique d'entrainement efficace. Par exemple, imaginer punir un lion afin qu'il cesse un comportement non désiré, nous nous doutons bien que le résultat sera catastrophique. De plus, la science a démontré que les animaux de compagnie ont des émotions et que la punition physique entraine peur, stress, anxiété et agressivité. Il est donc plus avantageux et conseillé d'utiliser une alternative d'entrainement qui ne nécessite pas de violence.

 

Le renforcement positif :

 

Le renforcement positif utilise le principe que l'animal a une motivation à exécuter un comportement désiré par le maître ou l'entraineur afin d'être récompensé. Une des principales craintes avec cette méthode d'entrainement est l'obligation d'avoir en tout temps sur soi des gâteries afin que l'animal exécute les comportements désirés. Afin de comprendre que cette crainte est non fondée, il faut saisir le principe du renforcement positif.

 

 

Au début de l'entrainement, l'animal est récompensé à toutes les fois qu'il exécute un comportement désiré par le maître. Cette étape permet à l'animal de comprendre quel est le comportement qu'il doit exécuter afin d'être récompensé. La deuxième étape consiste à diminuer le ratio (récompense/nombre de fois que l'animal exécute le comportement). Par exemple, on récompense l'animal 1 fois sur 2, puis 1 fois sur 3, puis 1 fois sur 4 jusqu'à arriver à l'étape ou le renforcement est aléatoire. Lorsque l'animal a atteint cette étape, sa motivation à recevoir la récompense lorsqu'il effectue le comportement est à son plus haut niveau. Par comparaison, on peut penser aux machines à sous d'un casino. Ne sachant pas lorsqu'il va être récompensé, l'animal effectuera toujours le comportement appris en espérant que cette fois-ci, ça lui sera « payant ».